Le cygne en poésie

 

Les cygnes blancs… G. Rodenbach

swan-1975443_960_720

 

“Et le soir, sur les eaux doucement remuées,
Ces cygnes imprévus, venant on ne sait d’où,
Dans un chemin lacté d’astres et de nuées
Mangent des fleurs de lune en allongeant le cou.”